Rallonge 65 cm – Protecta : piège à chenille processionnaire

22,40

Ce produit est en pré-commande. Disponible le 13 avril 2024. Réservez dès maintenant avant qu'il n'y en ait plus !

Le kit rallonge de 65 cm de longueur pour piège à collier anti-chenilles processionnaires est conçu pour augmenter de 20 cm le diamètre du kit de base. Ce dispositif validé par l’INRA offre une solution efficace pour éliminer écologiquement les chenilles processionnaires.

Notre article contient :
1 x kit de rallonge pour kit de piégeage à collier comprenant :
• 1 déflecteur de 72 cm
• 1 sangle
• 1 bande de double mousse de 65 cm

Plus disponible en précommande

Prévenez-moi lorsque l'article est de nouveau en stock.

Livraison offerte en France Métropolitaine pour toute commande supérieure à 79 €. Dans la limite d’un poids total de 5 Kg.

  • 15 jours de retour
  • Commandez avant 12h00 pour une expédition le jour même.
Paiement Sécurisé Garanti

1nuisible1solution.com icones paiement

Piège à chenille processionnaire – rallonge de 65 cm

Votre solution professionnelle contre les chenilles de la processionnaire du pin…

Si vous êtes un propriétaire qui a déjà utilisé un kit de piégeage pour la chenille processionnaire du pin, vous savez à quel point ces petites créatures peuvent être destructrices pour les arbres de votre jardin. Ces chenilles voraces se déplacent en procession, dévastant tout sur leur passage.

Si vos arbres disposent d’un diamètre de tronc plus important ne pouvant être satisfait par le kit de piégeage de base, ne vous inquiétez pas, nous avons une solution pour vous ! Imaginez pouvoir étendre votre piège à chenille existant avec une rallonge de 65 cm de longueur spécialement conçue pour attraper ces nuisibles. Eh bien, c’est exactement ce que vous propose 1 Nuisible – 1 Solution © !

La rallonge de 65 cm pour le kit de piégeage de la chenille processionnaire du pin est l’ajout parfait pour maximiser l’efficacité de votre piège afin qu’il puisse convenir aux arbres dont le périmètre s’étend jusqu’à 175 cm  (55 cm de diamètre).

Contenu :

  • 1 kit de rallonge pour kit de piégeage à collier

La spécificité du kit rallonge pour piège à chenille de Protecta ©

Laissez-nous vous expliquer comment cela fonctionne. Le kit de piégeage complet que vous trouverez dans notre boutique en ligne, est conçu pour attirer les chenilles dans un conteneur où elles sont ensuite capturées et éliminées. Cependant, la portée du kit de base est limitée aux arbres dont le diamètre est inférieur ou égal à 35 cm.

C’est là que la rallonge de 65 cm entre en jeu. En ajoutant cette rallonge à votre kit de piégeage, vous augmentez considérablement la zone de capture. Cela vous permet de piéger efficacement les chenilles sur les grands pins au diamètre allant jusqu’à 55 cm et de protéger davantage le nombre de vos arbres.

Piège à chenille avec collier Procerex® de Protecta Nature : La Solution écologique contre la chenille processionnaire du Pin

La lutte biologique contre la processionnaire du pin trouve son allié ultime dans le piège collier Procerex ® de Protecta Nature©, un dispositif mécanique d’une efficacité inégalée, approuvé par l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique).

1nuisible1solution.com Rallonge 65cm Piège à Chenille Processionnaire

Réutilisable et respectueux de l’environnement

Ce piège collier dispose d’une capacité exceptionnelle, offrant une réutilisation sur plusieurs saisons. Sa fabrication professionnelle en France garantit une qualité supérieure. Son installation est facilitée par une mousse qui s’ajuste parfaitement au tronc, éliminant ainsi la nécessité de réaliser un mastic de papiers mâchés pour combler les espaces.

Installation facile et rapide

Contrairement à d’autres pièges, le piège Procerex® s’installe facilement, évitant ainsi les désagréments liés à la manipulation d’eau par temps froid. Cette caractéristique en fait une option pratique et rapide, surtout lorsqu’il s’agit d’équiper plusieurs pins ou cèdres. Le kit de piégeage est livré “Prêt à Monter”, simplifiant davantage le processus.

Opter pour le piège collier Procerex® de Protecta Nature©, c’est choisir une solution écologique, professionnelle, et éprouvée pour la protection de vos arbres contre la chenille processionnaire du pin.

Efficacité validée par l’INRA

La conception de ce piège collier a été méticuleusement élaborée, et son efficacité a été rigoureusement testée et validée par l’INRA. Aujourd’hui, il se positionne comme la meilleure solution pour contrer les ravages de la chenille processionnaire du pin.

Le kit rallonge pour kit de piégeage à collier

Le dispositif de rallonge se présente sous la forme d’un ensemble complet, comprenant :

  • 1 déflecteur de 72 cm
  • 1 sangle
  • 1 bande de double mousse de 65 cm

Rappel de la méthode d’application du piège à chenille processionnaire du pin

Fonctionnement simplifié du piège

La méthode d’application du piège à chenille processionnaire du pin est non seulement simple mais également hautement efficace. Comprendre son fonctionnement permet une mise en œuvre optimale pour la protection des arbres.

Moment stratégique : La sortie de l’hiver

À la sortie de l’hiver, les chenilles abandonnent leur nid pour former une procession descendante. Leur objectif est de descendre de l’arbre et de se nicher dans le sol pour amorcer leur transformation en papillon. C’est à ce stade qu’elles représentent le plus grand danger pour les humains et les animaux, susceptibles de les toucher accidentellement ou d’inhaler leurs poils urticants.

Arrêt et capture durant la descente

Le piège à chenilles processionnaires du pin intervient stratégiquement pendant cette descente. Les chenilles sont stoppées dans leur course et canalisées vers le sac collecteur, l’unique issue vers le sol (rempli de terre légère, type tourbe). À cet endroit, elles sont capturées à l’intérieur du piège, éliminant ainsi le risque de contact avec les êtres vivants.

Période cruciale : Attendez 15 Jours

Il est crucial de noter que les chenilles peuvent demeurer dans le collier pendant environ 15 jours avant de descendre dans le sac collecteur. Manipuler le piège durant cette période est fortement déconseillé.

Retrait du sac fin Mai pour une destruction optimale

Le moment optimal pour retirer le sac collecteur et procéder à la destruction des chenilles est fin mai, lorsque celles-ci atteignent le stade chrysalide.

Installation facile et précautions

La mise en place du kit ne requiert aucune préparation spéciale, sauf dans le cas de troncs présentant des crevasses importantes que la mousse intérieure ne pourrait combler. Dans cette situation, il est recommandé de lisser la partie où le collier sera positionné.

Meilleurs moments pour utiliser un piège à collier anti-chenille processionnaire

Chronologie stratégique pour une lutte efficace

L’efficacité d’un piège à collier anti-chenille processionnaire dépend du timing optimal de son installation. Découvrez quand il est judicieux d’employer ce dispositif pour une lutte préventive réussie.

1. Installation précoce avant la descente des chenilles

Pour maximiser l’efficacité du piège, installez-le avant la descente des chenilles processionnaires du pin. Cette étape cruciale assure une interception précoce, limitant ainsi l’impact des chenilles sur les arbres.

2. Renouvellement des sacs au moment opportun

Planifiez le renouvellement des sacs en accord avec les périodes probables de descente des chenilles. Le schéma ci-dessous offre des indications sur ces périodes, bien que celles-ci dépendent étroitement des conditions climatiques.

Schéma des périodes de descente des chenilles

Visualisez les périodes probables de descente des chenilles processionnaires selon les zones climatiques en France métropolitaine :

  1. Zone Océanique : Façade atlantique, Bretagne, et littoral de la Manche.
JAN
FEV
MAR
AVR
MAI
JUN
JUL
AOÛ
SEP
OCT
NOV
DEC
Possible
Très certaine
Très certaine
Très certaine
Possible
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Très certaine
Très certaine
Très certaine
  1. Zone Semi-Océanique : Nord du pays, région parisienne, Limousin, et sud-ouest de la France.
JAN
FEV
MAR
AVR
MAI
JUN
JUL
AOÛ
SEP
OCT
NOV
DEC
Possible
Très certaine
Très certaine
Très certaine
Possible
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Possible
Très certaine
Possible
  1. Zone Continentale : Alsace, Lorraine, Bourgogne, Auvergne, et Lyonnais.
JAN
FEV
MAR
AVR
MAI
JUN
JUL
AOÛ
SEP
OCT
NOV
DEC
Peu certaine
Très certaine
Très certaine
Très certaine
Possible
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
  1. Zone Méditerranéenne : Provence et Occitanie.
JAN
FEV
MAR
AVR
MAI
JUN
JUL
AOÛ
SEP
OCT
NOV
DEC
Peu certaine
Possible
Très certaine
Très certaine
Possible
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
  1. Zone Montagnarde : Alpes, Massif Central, Vosges, et Pyrénées.
JAN
FEV
MAR
AVR
MAI
JUN
JUL
AOÛ
SEP
OCT
NOV
DEC
Peu certaine
Peu certaine
Très certaine
Très certaine
Possible
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine
Peu certaine

Adaptation aux conditions climatiques variables

Gardez à l’esprit que ces périodes peuvent varier en fonction des conditions climatiques spécifiques à chaque région. Ajustez vos plans en conséquence pour une protection optimale de vos arbres contre la processionnaire du pin.

Installation du piège à collier : Guide étape par étape pour une protection efficace

Simplifiez la protection de vos arbres

L’installation du piège collier demeure une procédure simple, nécessitant seulement des outils courants tels qu’une agrafeuse, un cutter ou une paire de ciseaux. Suivez ce guide étape par étape pour assurer une mise en place efficace et protéger vos arbres contre la chenille processionnaire du pin.

Temps approximatif d’installation

Prévoyez environ 15 minutes pour installer un piège collier de 2 mètres de long. Ajoutez 5 minutes si l’écorçage du tronc est nécessaire. Bien que le montage puisse se faire seul, il est recommandé d’être deux pour faciliter la pose.

Préparation du tronc : Lissage pour une installation optimale

Si l’écorce présente de nombreuses crevasses, l’opération de lissage du tronc est recommandée. Cela implique de raboter légèrement le tronc pour éliminer les anfractuosités que la mousse bi-densité ne saurait combler. Cette étape facilitera grandement le processus sans nuire à la santé de l’arbre.

Étapes détaillées de l’installation

  1. Enfilez la sangle dans les fentes de la goulotte : Installez la sangle autour du tronc avec la goulotte présentant le côté mousse vers le haut, plaquée contre le pin. Assurez-vous que la boucle métallique de la sangle ne touche pas l’arbre.
  2. Remplissez le sac collecteur : Ajoutez au moins 5 litres de terre collectée à proximité du pin ou de terreau. Prévoyez environ 1 litre de substrat par nid supplémentaire.
  3. Positionnez la goulotte correctement : Assurez-vous que la partie basse de la goulotte (coupée en biseau) passe dans l’ouverture du sac sans toucher la terre.
  4. Attachez le sac à la sangle : Utilisez les colliers de serrage pour attacher solidement le sac à la sangle. Éloignez autant que possible les points d’attache pour éviter l’inclinaison du piège.
  5. Apposez la mousse sur le déflecteur : Plaquez l’extrémité de la mousse bi-densité sur les ergots de la goulotte. Enroulez la mousse autour du tronc en la tendant et en la plaquant contre l’écorce.
  6. Coupez la bande de mousse : Lorsque vous atteignez l’autre bout de la goulotte, coupez la bande à l’aide d’un cutter ou de ciseaux. La mousse doit être soutenue par les deux ergots, touchant les deux bords de la goulotte.
  7. Préparez le déflecteur : Retirez les films protecteurs du déflecteur. Collez la mousse bi-densité sur la bordure perforée du déflecteur.
  8. Positionnez le collier : Revenez et positionnez le collier (assemblage déflecteur + mousse bi-densité) contre la goulotte et sur les ergots. Faites le tour du tronc en tendant le collier pour que la mousse comble les éventuelles anfractuosités des écorces.
  9. Chevauchez le déflecteur : Arrivé au bout de la mousse, passez le déflecteur au-dessus de la goulotte. Faites se chevaucher les deux parties de la collerette.
  10. Reliez les Parties avec le Tendeur : Utilisez le tendeur pour relier les deux parties de la collerette. Agrafez énergiquement les deux parties ensemble.
  11. Vérification finale : Assurez-vous que la mousse épouse bien l’écorce et comble tous les interstices. Veillez à l’absence de trous, assurant ainsi le succès du piégeage.

Une installation rigoureuse pour une protection optimale

En suivant ces étapes avec précision, vous garantissez une installation rigoureuse du piège collier, assurant une protection maximale contre la processionnaire du pin. La réussite de cette méthode repose sur l’absence de trous entre la mousse et l’écorce, ainsi que sur une position appropriée du piège sur le tronc de l’arbre. Veillez à ce que le piège collier soit installé sur le seul accès au sol pour une efficacité optimale.

Combien de pièges à installer par arbre : Conseils pratiques

Optimisation de la protection arboricole

Lorsqu’il s’agit de protéger vos arbres contre la chenille processionnaire du pin, la question cruciale est celle du nombre de pièges à installer par arbre. Suivez ces conseils pratiques pour une protection optimale.

Principe de base : Un piège par arbre infesté

La règle de base est simple et efficace : installez un piège par arbre infesté. Cela permet de cibler directement la source du problème et d’empêcher la descente des chenilles vers le sol.

Infestation significative : Doubler la prévention

Dans le cas d’une infestation significative, dépassant les 10 nids par arbre, il est fortement recommandé de doubler la prévention en installant deux sacs collecteurs par piège. Cette stratégie préventive est essentielle pour contrer tout risque de débordement des chenilles et garantir une protection maximale pour chacun de vos arbres.

Pourquoi deux pièges ?

L’installation de deux sacs collecteurs par piège dans les situations d’infestation intense offre plusieurs avantages :

  1. Éviter les risques de débordement : Avec un nombre élevé de nids, les risques de débordement des chenilles peuvent compromettre l’efficacité du piège. Deux sacs collecteurs permettent de mieux contenir la situation.
  2. Renforcer la barrière préventive : La présence de deux sacs renforce la barrière préventive, assurant une protection accrue contre la descente des chenilles et limitant leur impact sur les arbres.

Une mesure adaptative pour une protection maximale

En conclusion, adapter le nombre de pièges à l’ampleur de l’infestation est une mesure intelligente pour une protection maximale. Suivre ces recommandations garantit une défense efficace contre la processionnaire du pin, préservant ainsi la santé et la beauté de vos arbres.

Conseils experts pour une lutte efficace contre la chenille processionnaire du Pin

Cas des gros spécimens et des arbres fortement infestés

Lorsque vos pins font face à une infestation importante, suivez ces conseils experts pour optimiser l’efficacité de votre lutte contre la chenille processionnaire du pin.

Installation Additionnelle : Kit de double descente

Pour les arbres portant plus de 15 nids, envisagez l’installation d’une deuxième goulotte de descente à l’opposé de la première. Utilisez le kit de double descente pour équilibrer le piège, évitant ainsi tout engorgement et débordement. La procédure d’installation reste la même, avec la coupe de la mousse en deux et l’ajout d’une goulotte, d’un sac, et de deux colliers de serrage supplémentaires.

▶ Kit de descente

Grands arbres, grandes solutions

Pour les pièges de plus de 55 cm jusqu’à 75 cm de diamètre (145 à 240 cm de circonférence), nous proposons des rallonges permettant de faire le tour de l’arbre. Un kit de descente supplémentaire vous sera surement nécessaire.

▶ Rallonges

Conseil esthétique pour une intégration paysagère discrète

Si le pin attaqué est proche de votre habitation, vous pouvez rendre le piège plus discret en plaçant le sac et la goulotte du côté opposé du tronc. Cela garantit une intégration esthétique dans son environnement.

Élimination prudente des chenilles

Attendez trois semaines après la dernière procession de chenilles avant de manipuler le sac. Protégez-vous avec des gants, des lunettes, un masque, et une combinaison de protection à usage unique.
Détachez le sac, versez-y de l’eau bouillante que vous aurez préalablement fait chauffer pour tuer les chenilles ou chrysalides, puis fermez-le avec un collier de serrage ou une ficelle. Doublez le sac avec un ou deux sacs poubelle supplémentaires pour éviter tout perçage accidentel. Jetez l’ensemble à la déchèterie ou aux ordures ménagères lors de la collecte.

Durabilité du piège à chenille processionnaire

Le piège à collier peut être utilisé durant plusieurs années en changeant simplement le sac chaque année après la descente. Certaines pièces peuvent cependant se dégrader plus rapidement selon l’exposition.

Renouvellement périodique pour l’adaptation à l’arbre

Il est recommandé de renouveler le piège tous les 5 ans pour s’ajuster à la croissance de l’arbre.

Démontage annuel ou installation continue ?

Le choix entre le démontage annuel et l’installation permanente dépend de vos préférences et des conditions locales du lieu où vous vivez.

Démontage annuel : Augmentation de la durée de vie

Démonter le piège après chaque descente (généralement à la mi-mai) prolonge la durée de vie du piège à collier. Assurez-vous de nettoyer soigneusement la collerette et la mousse à l’eau pour rincer les poils urticants. Cela demande plus de temps mais offre une meilleure durabilité.

Installation permanente : Rapidité et moins de risques

L’installation continue unique du piège à chenilles de la processionnaire du pin permet d’économiser du temps d’installation et de démontage chaque année, tout en réduisant également les risques d’urtications. Cependant, selon l’exposition, le piège peut vieillir plus rapidement au fil du temps.

Précautions importantes lors de l'utilisation du piège à chenilles

Manipulation prudente pour éviter les irritations

Lors du démontage du piège à chenille processionnaire, prenez les précautions nécessaires pour garantir une manipulation en toute sécurité.

Équipement de protection indispensable

Munissez-vous de gants et d’un masque avant de procéder au démontage. Cette protection est essentielle pour éviter toute irritation causée par les soies potentiellement présentes autour du tronc.

Rappel sur les soies irritantes

Les soies de la chenille processionnaire du pin peuvent provoquer des irritations cutanées et respiratoires. Même après la descente des chenilles, certaines soies peuvent persister. Il est donc crucial de prendre des mesures préventives lors de la manipulation du piège.

Procédure de démontage sécurisée

Suivez ces étapes pour un démontage sûr du piège à chenille processionnaire :

  1. Équipez-vous correctement : Avant de commencer, assurez-vous de porter des gants et un masque de protection. Cela réduira le risque d’irritations liées aux soies.
  2. Manipulation précise : Démontez le piège avec précaution, en évitant tout contact direct avec les parties susceptibles de contenir des soies.
  3. Nettoyage soigneux : Après le démontage, nettoyez les différentes parties du piège, en particulier la collerette et la mousse, pour éliminer toute trace éventuelle de soies.
  4. Élimination sécurisée : Disposez des soies collectées avec précaution. Utilisez une méthode sécurisée d’élimination pour éviter tout risque de contact accidentel.

La sécurité avant tout

En suivant ces précautions d’emploi, vous garantissez une manipulation sûre et sécurisée du piège à chenille processionnaire. La protection individuelle est essentielle pour éviter tout contact avec les soies irritantes et assurer une expérience sans danger lors du démontage.

Stratégies avancées pour la lutte biologique contre la chenille processionnaire du Pin

Optimisation de la lutte avec les alliés naturels

Mettez en place une stratégie complète de lutte biologique en intégrant des méthodes efficaces utilisant les prédateurs naturels de la chenille processionnaire.

1. Encourager les Mésanges et les Chauves-souris

L’INRA a démontré que les mésanges jouent un rôle crucial en consommant de nombreuses chenilles processionnaires. De plus, certaines espèces de chauves-souris chassent activement les papillons adultes. Favorisez ces alliés naturels en installant des nichoirs à mésanges et des abris à chauves-souris, particulièrement dans les zones fortement touchées par la processionnaire du pin.

2. Utilisation stratégique des pièges à phéromone

Employez des pièges à phéromone pour détecter la présence des papillons adultes, réduire les populations, et cibler les périodes optimales pour l’application d’insecticides biologiques à base de la bactérie Bacillus thuringiensis.

3. Utilisation de pièges à colliers pour contrôler les processions de chenilles

Une méthode proactive consiste à installer des pièges colliers sur le tronc des arbres. Ces dispositifs captureront les processions de chenilles lors de leur migration au printemps, contribuant ainsi à réduire les populations de manière localisée.

Ressources supplémentaires : visitez notre blog académique

Pour une compréhension approfondie des techniques émergentes de lutte contre les chenilles processionnaires, consultez notre article informatif ” Chenilles Processionnaires : Révolution Écologique dans la Lutte Contre les Insectes Nuisibles !”. Cette ressource est accompagnée d’une vidéo qui offre des informations visuelles et pratiques sur les méthodes de lutte actuelles.

Réponses aux questions les plus fréquentes sur les chenilles de la processionnaire du pin

Piéger et tuer les chenilles processionnaires

Les nids de chenilles processionnaires se distinguent par leur aspect volumineux, soyeux et une gamme de couleurs variant du blanc au gris, présentant parfois l’apparence d’un filage de coton enroulé autour des branches de l’arbre. Ces structures sont généralement bien visibles à l’œil nu en raison de leur taille considérable. En outre, la présence de ces nids peut être un indicateur de la présence de chenilles processionnaires dans la zone environnante.

Il est possible de recourir à des solutions naturelles et efficaces pour combattre les chenilles. Une approche consiste à créer un mélange de vinaigre blanc et d’eau, puis à le pulvériser sur les plantes infestées. Par ailleurs, il est à noter que les chenilles ont une aversion pour l’odeur du café, ce qui peut être exploité comme un moyen dissuasif naturel.

Pour lutter contre les chenilles, notamment celles de la processionnaire, il est recommandé d’utiliser des pulvérisations de Bacillus thuringiensis. Ces traitements, à base de Bacillus thuringiensis, sont prévus pour être appliqués dans toutes les régions de France confrontées au problème des chenilles processionnaires.

Effectivement, seules des températures extrêmement basses pourraient avoir un impact sur les chenilles processionnaires. À des températures en dessous de 0 °C, les chenilles ne sont plus capables de quitter leur nid pendant la nuit pour se nourrir. À partir de -16 °C, ces conditions climatiques peuvent entraîner la mort de l’ensemble de la colonie de chenilles processionnaires.

Un traitement biologique largement préconisé pour détruire les chenilles processionnaires du pin consiste à utiliser une bactérie appelée le bacille de Thuringe. Le BT, ou bacille de Thuringe, est spécifiquement formulé pour cibler les larves de lépidoptères, ce qui en fait une solution fréquemment utilisée pour traiter les infestations de chenilles processionnaires du pin, parmi d’autres espèces.

En réalité, le savon noir n’a pas d’action insecticide directe sur les chenilles. Cependant, son utilisation peut avoir des effets dissuasifs en rendant les feuilles, notamment celles du buis et d’autres végétaux, moins attractives pour divers parasites et agresseurs. De plus, l’odeur prononcée du savon noir peut éventuellement perturber l’odorat des chenilles, contribuant ainsi à les éloigner.

Plusieurs méthodes peuvent être employées pour détruire un cocon de chenilles processionnaires. Parmi celles-ci, on peut fixer un sac collecteur ou un collier écologique, poser des pièges à phéromones, ou prélever et détruire directement les nids. Une autre option est l’application de bacilles de Thuringe, une solution biologique couramment utilisée pour cibler les larves de lépidoptères, dont les chenilles processionnaires font partie.

Une méthode de lutte microbiologique recommandée consiste à appliquer une substance contenant la bactérie Bacillus Thuringiensis Kurstaki (BTK) sur le feuillage des arbres affectés par la processionnaire du pin. Cette approche utilise les propriétés spécifiques du BTK pour cibler les larves de lépidoptères, telles que les chenilles processionnaires, offrant ainsi une solution biologique pour contrôler l’infestation.

Dangers et prévention liés aux chenilles processionnaires

Taillez les parties infestées des plantes et des arbres (chenilles tordeuses). Fixez des bandes de glu à la base des troncs des arbres fruitiers à la fin de l’hiver. Appliquez préventivement, par pulvérisation sur le feuillage des plantes à risques, une décoction d’absinthe, de rhubarbe, ou de savon noir dilué à l’eau.

Il est recommandé de se débarrasser des chenilles processionnaires en combinant l’usage de pièges à phéromones pour enrayer la reproduction du papillon, en pulvérisant une solution à base de bacillus de Thuringiensis et en disposant un piège pour collecter les chenilles sur le tronc lors de leur descente .

Dégâts occasionnés par la chenille processionnaire du pin Qu’elles soient processionnaires du chêne ou processionnaires du pin, elles vivent en colonie sur l’essence d’arbre qui les nourrit et se déplacent de nuit en file indienne, d’où leur surnom.

Surtout faire attention à ne pas écraser les chenilles au risque qu’elles libèrent des poils urticants se sentant agressées.

Leur durée de vie est très courte, 1 ou 2 jours seulement. Après l’accouplement, les femelles pondent des œufs aux extrémités des branches des chênes. La Processionnaire du chêne passe l’hiver sous forme d’œufs. Courant avril éclosent de petites chenilles.

La lutte mécanique est le fait d’enlever et détruire manuellement les nids (échenillage). Cela peut se faire dès l’apparition des premiers cocons et avant le début de la période de procession des chenilles.

La chenille processionnaire est un nuisible dangereux pour l’homme et les animaux. Elle possède des milliers de poils urticants libérés en cas de danger ou de stress. Si l’animal est piétiné, écrasé, soufflé par le vent… ses poils se cassent et restent présents sur place ou s’envolent.

Au printemps, on peut observer les chenilles quitter l’arbre et se déplacer en file indienne, en « procession », pour aller s’enfouir à quelques centimètres sous terre et se nymphoser, c’est à dire après un stade de chrysalide, se transformer en adulte papillon qui émergeront directement du sol.

L’été est la période où la chenille processionnaire se transforme en papillon. C’est la forme adulte de la larve. En effet, après la procession, les chenilles se sont enfouies sous la terre. Après une cinquantaine de jours, elles vont émerger du sol, transformées en papillon, prêtes à se reproduire.

Informations complémentaires

Poids 0,530 kg
Lieu Utilisation

Catégorie de Matière

Espèces de Nuisibles

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Notice de Montage

Télécharger

Fiche Technique

Télécharger

Prévenez-moi lorsque l'article est de nouveau en stock.